Mouvement « Extinction Rebellion » : l’insurrection pour le climat s’organise !

Alors que la planète sombre chaque jour un peu plus dans l’agonie, les associations et mouvements écologistes ont encore du mal à faire entendre leurs alertes. Dans le paysage de l’activisme écologique, certains groupes se démarquent par un discours alarmant et une action plus virulente. Les actions d’Extinction Rebellion attirent les regards des médias et pouvoirs publics, et s’inscrivent dans une dynamique de prise de conscience générale.

Un mouvement récent

En 2016, au Royaume-Uni, les militants de Rising Up lancent une nouvelle campagne d’appel à l’action nommée Extinction Rebellion, porté par une centaine d’universitaires. Cet appel à l’action est assidûment suivi, et les actes de désobéissance civile se multiplient dans la capitale britannique. Peu à peu, le mouvement prend de l’ampleur, et des annexes voient le jour aux quatre coins du monde, portant le nom d’Extinction Rebellion.

Le collectif a organisé le Rebellion Day à Londres, le 17 novembre (Crédit : Kevin J. Frost)

La désobéissance civile comme acte engagé

Le groupe tient un discours plus radical que les associations écologistes et mouvements traditionnels. Ce que l’on remarque de prime abord dans le mode de fonctionnement d’XR, c’est un attachement authentique à la désobéissance civile pacifique.

Ainsi, en Novembre 2018, les activistes bloquaient 5 ponts principaux de Londres pour alerter l’opinion publique sur l’urgence environnementale.

Le 25 Mars 2019, plus de 60 participants de tous bords, répondant à l’appel d’XR, se réunissaient au Muséum d’Histoire Naturelle, s’allongeant au sol, en écho à la disparition de masse des espèces animales à travers le monde.

Sauver le monde !

Avec des revendications orientées vers l’urgence, Extinction Rebellion concentre son action sur 4 grandes problématiques.

La reconnaissance de l’urgence écologique et climatique par les pouvoirs publics est un point sur lequel insiste le mouvement. Les gouvernements et élus ont un rôle décisif dans la transition écologique, à niveau national et mondial.

La réduction radicale des émissions de CO2 est une priorité absolue pour éviter un dérèglement fatal du climat et des écosystèmes. Selon Extinction Rebellion, il est primordial d’atteindre la neutralité carbone au plus tard en 2025. Le calendrier des activistes est donc largement plus resserré que ce que prévoient les gouvernements et grandes entreprises !

L’arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes est également au cœur des revendications d’Extinction Rebellion : l’extinction de masse que l’on connaît aujourd’hui entraîne des conséquences irréversibles, notamment la disparition des insectes pollinisateurs. Les exploitations industrielles, la surpêche et l’utilisation globale de pesticides et substances toxiques sont à l’origine de la disparition de multiples espèces, et le rythme alarmant de ce pillage des ressources conduit à une mort programmée du vivant.

Extinction Rebellion se penche par ailleurs sur des solutions d’avenir, et sur l’application pérenne de solutions durables. Le mouvement demande la création d’une assemblée citoyenne, dont le rôle sera de donner la parole à chacun, et de mettre en place des mesures à plusieurs niveaux, pour assurer une transition écologique concrète et garantissant une justice sociale pour tous.

Le message est clair : les pétitions et manifestations ne suffisent plus ! Extinction Rebellion mobilise, et alerte sur l’urgence d’agir de façon radicale. La désobéissance civile non-violente est un moyen percutant de faire entendre les inquiétudes d’une population de plus en plus inquiète, face à l’horizon d’un avenir sombre et stérile.

Rejoignez la rébellion !

Mintleaf pour Les Alternatifs