Accueil Ecologie Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Les pays riches gonflent leurs financements climat. L’aide financière pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré, selon Oxfam.

Dans leur nouveau rapport intitulé « 2020 : les vrais chiffres des financements climat » publié ce mardi 20 octobre, l’ONG Oxfam révèle comment les pays “développés” gonflent les chiffres de leurs financements climat. Les financements fournis par les pays riches afin de venir en aide aux pays en voie de développement pour faire face aux dérèglement climatique pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré. De plus, les nations riches déguisent leur aide en prêts.

Financements climat : 100 milliards de dollars par an pour aider les pays en développement

Les pays riches se sont engagés en 2009 à Copenhague lors de la COP15 à mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 afin d’aider les pays en développement à s’adapter à la crise climatique et à réduire leurs émissions, un engagement réaffirmé lors de la COP21 à Paris en 2015.

En cette fin d’année 2020, le nouveau rapport de l’ONG interroge les progrès réalisés pour atteindre l’objectif des 100 milliards de dollars.

Des financements climat gonflés par les pays riches

Les bailleurs de fonds ont déclaré 59,5 milliards de dollars de financements climat par an en moyenne entre 2017-2018, mais la valeur réelle de ces financements climats ne pourrait en réalité représenter qu’entre 19 et 22,5 milliards de dollars par an, déduction faite des remboursements de prêts et des intérêts, soit un tiers des sommes déclarées par les pays donateurs.

- Advertisement -

Sur la totalité des financements climat publics déclarés, plus de 80 % ont été attribués sous forme de prêts et sont donc à rembourser par les pays “pauvres”. L’ONG trouve scandaleux que des pays déjà très endettés soient contraints d’emprunter pour faire face à la crise climatique causé par les pays riches.

Enfin, toujours selon les estimations d’Oxfam, seulement 20,5% des financements climat déclarés ont été allouées aux pays les moins avancés et environ 3% aux petits états insulaires en développement, pourtant largement impactés par les changements climatiques.

Selon Armelle Le Comte, responsable du plaidoyer climat à Oxfam France : « les financements climat constituent une bouée de sauvetage pour les communautés confrontées à un nombre sans précédent de canicules, tempêtes et inondations dévastatrices. Même en pleine lutte contre la pandémie de COVID-19, les gouvernements ne doivent pas perdre de vue la menace grandissante que constitue le changement climatique et au contraire respecter leurs engagements. »

Source : Les pays riches gonflent leurs financements climat : l’aide financière réelle correspond à seulement un tiers des sommes déclarées [Oxfam]

Les derniers articles

Le japon invente des sacs comestibles pour protéger les cerfs

La ville de Nara au Japon a inventé des sacs comestibles afin de protéger les cerfs du plastique.

Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Les pays riches gonflent leurs financements climat. L’aide financière pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré, selon Oxfam.

Marche des fiertés en Turquie : ils risquent 3 ans de prison

Des étudiants risquent trois ans de prison pour avoir participé à un sit-in pacifique en Turquie.

Greenpeace prône un « ISF climatique »

Greenpeace propose d'instaurer un ISF climatique pour décarboner le patrimoine des plus riches.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :