Interview : Ensemble pour le Climat – Bamako

Interview : Ensemble pour le Climat – Bamako

Découvrez le témoignage de Foussenny Traore, bénévole et fondateur du mouvement Ensemble pour le climat à Bamako, au Mali.

Les Alternatifs – Bonjour, Fousseny, qui êtes-vous ?

Bonjour, je m’appelle Fousseny Traore, j’ai 25 ans et je suis auxiliaire en pharmacie à Bamako.

 

 

Quel a été votre déclic ?

Cela remonte à loin, j’ai été élevé par mon oncle qui était cultivateur. Il m’a enseigné la beauté et la fragilité de la terre, j’ai également pu constater que des catastrophes naturelles comme les inondations se font de plus en plus fréquentes. Il y a urgence. J’ai donc décidé de m’engager dès mon plus jeune âge pour faire mon possible pour la protéger. J’ai réuni mon entourage pour qu’il s’implique avec moi, ça n’a pas était simple au départ, mais j’ai fini pas réussir à mettre en place un groupe de jeunes engagés et actifs, motivé pour lutter contre le réchauffement climatique.

Quels sont vos combats ?

Nous sommes aujourd’hui des millions prêts à résister et à déployer des alternatives, à demander aux gouvernements, aux banques et aux multinationales de rentre des comptes ! Il est plus que temps de changer le système politique et économique et de protéger l’environnement, la société et les individus. J’en profite pour lancer un message à des politiciens comme Trump, Bolsonaro et tous les chefs d’état qui refusent de voir la réalité, et qui refusent de respecter les accords de Paris, je leur tends la main et je leur demande de penser à leurs enfants, les leurs et les nôtres. Autrement, l’histoire les jugera.

Quelles sont vos actions ?

Principalement la sensibilisation, éduquer l’écologie et la protection de l’environnement à nos concitoyens, car la population ne prend pas au sérieux le dérèglement climatique et ces conséquences. Nous envisageons d’organiser une caravane pour sensibiliser aux conséquences de la déforestation, de la sécheresse, des feux de brousses et de dénoncer l’impact des multinationales sur l’environnement et le manque de justice climatique.

Nous organisons également des opérations nettoyages, dans lesquelles on se réunit pour ramasser un maximum de déchets.

Quelles sont vos aspirations à long terme ?

Nous associer à d’autres initiatives, à l’échelle mondiale. A long terme, j’envisage de créer un centre de recyclage, un projet de reboisement et continuer la sensibilisation pour que l’écologie devienne une préoccupation prioritaire ici au Mali.

Comment peut-on vous soutenir ?

Vous pouvez soutenir notre projet grâce à la cagnotte que nous venons de créer sur Leetchi. Pour plus d’informations, vous pouvez nous contacter directement sur notre page Facebook.

 

Cliquer ici pour participer à la cagnotte.