Interview : Fanny, présidente de l’association « Protection et Action pour les Chiens »

Entretien avec Fanny, présidente et cofondatrice de l’association Protection et Action pour les Chiens

Bonjour, Fanny, pouvez-vous nous présenter votre association ?

Bonjour, l’association P.A.C, Protection et Action pour les Chiens, a vu le jour en 2015. Nous sommes une toute petite association. Sa mission vise essentiellement à nourrir le débat public sur la condition des chiens en France et du commerce qui l’entoure, condamner les pratiques qui leur nuisent et revendiquer le bien être animal et sa bien traitance.

Quel a été votre déclic ?

Etant dans le domaine canin depuis mes 15 ans, toiletteuse pour chiens, expositions canines , concours de toilettage, côtoyer des éleveurs, etc. je connais ce milieu (c’est un atout dans les combats que nous menons).

Vous savez,  quand vous êtes pris dans le système et dans le rythme infernal du calendrier des expos, mon métier, mes concours , etc, vous avez comme des Œillères… Et puis, un jour,  une histoire dramatique m’a fait dire STOP. Cette histoire tragique fut la mort de 14 chiens enfermés dans un camion laissé en plein soleil lors d’une exposition canine. J’ai été scandalisée de voir toute cette omerta, et ces gens qui ferment les yeux. Cela ne pouvait plus continuer, nous avons besoin de nous poser de réelles questions sur les conditions d’élevages, sur les chiens d’expositions, le commerce de chiots et les dérives en France. Le monde cynophile n’est pas un exemple concernant le bien être animal.

Quels sont vos combats ?

Nous luttons contre les éleveurs véreux, les marchands de chiens peu scrupuleux, le trafic de chiots, et les dérives dans le monde canin en général.

Nous sommes contre la vente de chiots en animalerie et en salon de vente, car derrière se cache une production intensive, des usines à chiots Françaises (200, 300, 500 ,600 ou 800 reproducteurs) avec des conditions de vie pour ses chiens et chiots plus qu’insuffisantes pour ne pas dire inexistantes pour une bonne sociabilisation et une prise en charge totale et respectueuse des femelles reproductrices.

Quels sont vos actions ?

Nous tentons d’informer au maximum la population sur ces dérives. C’est pourquoi nous avons mis en place il y a peu , une proposition de “conférence-débat” sur ce sujet , afin d’informer sur la réalité de ce commerce en France. Nous proposons donc aux organisateurs d’évènements de nous recevoir afin d’informer et des répondre aux gens , car il ne suffit plus de dire “ n’achetez pas en animaleries ou salons” il faut leur expliquer pourquoi et comment ces dérives existent.

Nous montons des dossiers contre des éleveurs véreux, animaleries douteuses, importation illégale, faux papiers, entre autre… Dossiers que nous envoyons aux diverses autorités compétentes selon le dossier en question (tgi, ddpp, msa, cellule anti trafic, etc.)

Quelles sont vos aspirations à long terme ?

Nous aimerions INTERDIRE la vente de chiots en animaleries et salon de vente de chiots, cela réduirait considérablement la production de chiots en France. Ainsi,  il n’y aurait plus d’usines à chiots en France , régulerait aussi les abandons (suite aux achats irréfléchis ), et le chien retrouverait un statut d’animal demandant des connaissances sur ses besoins, sa race, et son développement, aux yeux de tous et il ne serait plus considéré comme un “amusement” qu’on peut acheter en 5 minutes.

Nous aimerions aussi que l’animal est un statut de “personne“ car actuellement les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité , sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens. Une contradiction énorme apparait alors : comment peut-on être considéré sensible mais être soumis au statut juridique des biens ?

Cela permettrait de faire condamner les maltraitants d’animaux sérieusement et à juste titre et que cela soit considéré comme un crime.

Comment peut-on vous aider ?

En nous rejoignant sur notre groupe Facebook, afin d’être informé au mieux sur ces dérives, car quelqu’un de bien informé est quelqu’un qui peut bien militer.

Vous pouvez aussi nous retrouver sur notre site internet où une pétition est en ligne contre les ventes de chiots en salon.

Mais également en devenant un membre “actifs” de notre association, pour ainsi intervenir dans votre région selon les besoins et les actions mises en place.

 

Les Alternatifs – propos recueillis par la rédaction