Accueil Ecologie La Ronce, ce nouveau collectif écologiste prône le vandalisme

La Ronce, ce nouveau collectif écologiste prône le vandalisme

Ce collectif souhaite riposter contre la destruction du vivant par les multinationales via des actes de vandalisme.

Un nouveau collectif écologiste vient de voir le jour, La Ronce, c’est son nom, vient de publier son manifeste dans une tribune sur Reporterre. Ces initiateurs prônent le vandalisme et la désobéissance civile comme moyen d’action contre les multinationales et pour la défense du vivant.

En moins de 48 heures, leur première vidéo compte déjà plus 20.000 vues, et 4000 personnes se sont abonnées à leur compte Instagram.

Concrètement, le collectif préconise de s’attaquer aux pollueurs par des « gestes simples et peu risqués » et des « actions décentralisées et simultanées ».

Dans leur première vidéo, ils se sont notamment filmés en train de dégonfler des pneus de SUV, gribouiller des QR codes sur des trottinettes électriques en libre-service afin de les rendre inutilisables ou encore en volant les bouchons de bouteilles de Roundup et de Coco-Cola pour empêcher leurs ventes. Ils ont donné des explications pour chacune de ces actions. [vidéo à la fin de l’article]

- Advertisement -

Une première action collective est prévue le 14 octobre.

Extrait du manifeste :

« Je peux arrêter d’acheter. Mais si ensemble, nous les empêchions de vendre ?

Voilà. Je tiens une idée : inventer des gestes simples et peu risqués qui empêcheraient leurs 4×4 de rouler, leurs pubs de s’afficher, des gestes qui dégraderaient suffisamment l’emballage de leurs produits pour qu’ils ne puissent plus les vendre. Un geste aussi discret et rapide que celui de déboucher un bouchon, de mettre un coup de feutre sur la date de péremption, d’utiliser leur « ouverture facile – tirez ici » en zappant l’étape de l’achat.

Un petit geste pour la planète qui, s’il était reproduit par des centaines de milliers de personnes en même temps, partout, en ciblant un produit ou une marque en particulier, aurait un impact financier tel que nous ferions plier la multinationale qui le fabrique. Ou a minima, lui faire perdre des plumes.

Quand on pense qu’il suffirait que des milliers de gens aient la même idée que moi…

Mais ça y est. Je ne suis plus seul⸱e. Cette idée, vous l’avez aussi. »

Les Alternatifs

Les derniers articles

Le japon invente des sacs comestibles pour protéger les cerfs

La ville de Nara au Japon a inventé des sacs comestibles afin de protéger les cerfs du plastique.

Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Les pays riches gonflent leurs financements climat. L’aide financière pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré, selon Oxfam.

Marche des fiertés en Turquie : ils risquent 3 ans de prison

Des étudiants risquent trois ans de prison pour avoir participé à un sit-in pacifique en Turquie.

Greenpeace prône un « ISF climatique »

Greenpeace propose d'instaurer un ISF climatique pour décarboner le patrimoine des plus riches.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :