Le loup et l’Infant | Davantage de loups vont pouvoir être abattus

Emmanuel Macron promet que davantage de loups vont pouvoir être abattus

Le chef de l’État a annoncé jeudi 7 mars que le pourcentage des loups pouvant être abattus serait augmenté car le seuil de 500 individus a été atteint.


Le loup et l’Infant.

Je préfère entendre parler du «Grand Méchant Loup» dans les contes de fées car, dans la réalité, j’ai vraiment pitié de lui et cela me rend vert de colère contre ceux qui le persécutent.

Si on continue ainsi, on aura bientôt droit à une déportation des loups de toute la planète dans le domaine forestier de Chambord. C’est dans ce grandiose domaine public, régulièrement privatisé sans que les médias oligarchiques ne s’en scandalisent jamais, que le Dauphin et ses riches amis s’occuperont «efficacement» de réguler eux-mêmes l’espèce canine – laquelle n’est jamais que la même que celle de nos toutous domestiques, un «détail» phylogénétique que l’on feint d’ignorer trop souvent.

Des chiens de chasse qui poursuivent des loups sauvages, c’est ni plus ni moins que du cannibalisme pervers organisé par des criminels.
De toute façon, les médors des mitrailleurs sont souvent les premiers à recevoir les balles «perdues toutes seules par fatalité» quand ce ne sont pas les promeneurs ou les voisins du barnum sanglant trop près de leur fenêtre.

Le plomb et le plastique résiduels des cartouches usagées pollueront ensuite pour des millénaires nos sous-bois. Ce n’est pas bien grave car on les bitumera pour faire des parkings à quadrimoteurs cynégétiques.

La transition écologique qu’on nous vend à longueur de temps est effectivement très transitoire…
La vie sur terre n’est donc jamais qu’un gros tas de viande à vendre ou à jeter.

Pan!

Patrice Leroux