Accueil Ecologie Les pneus de voiture sont une source majeure de pollution marine

Les pneus de voiture sont une source majeure de pollution marine

Lorsque l’on conduit, nos pneus s’usent et de petites particules se détachent. On les retrouve dans les tissus des animaux marins qui les ingèrent et que nous consommons à notre tour.


Plus de 200 000 tonnes de minuscules particules de plastique émanant des pneus et des plaquettes de frein de nos véhicules sont emportées chaque année par le vent, des routes jusque dans les océans. Telle est la conclusion d’une étude publiée dans la revue scientifique Nature Communications.

Les pneus sont fait de polymères synthétiques, mélangés à du caoutchouc qui se broie lorsqu’il est utilisé. Les particules qui se détachent sont ensuite évacuées dans le réseau d’égout par l’eau de pluie.

Ces microparticules de plastique contiennent des produits chimiques dangereux et des microbes nocifs. Ils sont connus pour nuire à certains animaux marins. Les humains en consomment par l’eau et la nourriture. L’impact sur la santé n’est pas encore établi.

- Advertisement -

«Les routes sont une source très importante de microplastiques dans les régions reculées, y compris les océans», déclare Andreas Stohl, de l’Institut norvégien de recherche sur l’air, qui a dirigé l’étude. Un pneu en perd en moyenne 4 kg au cours de sa vie. «C’est une énorme quantité de plastique par rapport aux vêtements, dont les fibres se trouvent généralement dans les rivières», explique le chercheur au journal le Guardian.

La question de la pollution des pneus et des freins risque de s’aggraver avec la généralisation des voitures électriques, car ces dernières sont généralement plus lourdes que les véhicules thermiques.

Il est malheureusement difficile de réduire la pollution microplastique des véhicules, «Les constructeurs devront réagir d’une manière ou d’une autre». En attendant, Andreas Stohl a expliqué que les populations devraient réduire l’utilisation des plastiques dont ils peuvent se passer et veiller à ce que le reste soit recyclé.


Source : The Guardian

Photo : Mylene2401 / Pixabay

Les derniers articles

Le japon invente des sacs comestibles pour protéger les cerfs

La ville de Nara au Japon a inventé des sacs comestibles afin de protéger les cerfs du plastique.

Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Les pays riches gonflent leurs financements climat. L’aide financière pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré, selon Oxfam.

Marche des fiertés en Turquie : ils risquent 3 ans de prison

Des étudiants risquent trois ans de prison pour avoir participé à un sit-in pacifique en Turquie.

Greenpeace prône un « ISF climatique »

Greenpeace propose d'instaurer un ISF climatique pour décarboner le patrimoine des plus riches.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :