Accueil Politique Paris se mobilise pour l'avocate Nasrin Sotoudeh emprisonnée en Iran

Paris se mobilise pour l’avocate Nasrin Sotoudeh emprisonnée en Iran

Le portrait de l’avocate Nasrin Sotoudeh a été installé aujourd'hui devant l'Hôtel de Ville. La mairie de Paris demande sa libération immédiate.

L’avocate Nasrin Sotoudeh est emprisonnée en Iran pour des motifs liés à son militantisme en faveur des droits de l’homme. Elle a été condamnée à une peine de 38 ans de prison et 148 coups de fouet.

La mairie de Paris accompagnée par des représentants du Conseil national des barreaux (CND) a dévoilé le portrait de l’avocate sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Ils demandent sa libération immédiate et sans conditions.

Rappelons que Paris avait déjà désigné l’avocate comme «citoyenne d’honneur» de la ville, le 1er avril 2019.

Qui est Nasrin Sotoudeh ?

Nasrin Sotoudeh est une avocate iranienne spécialisée dans la défense des droits humains, elle est reconnue internationalement pour ses combats en faveur de l’abolition de la peine de mort et pour la défense des droits des femmes, des minorités et pour la liberté de la 

- Advertisement -

presse. En 2012, elle a été récompensée du prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, décerné par le Parlement européen.

Elle a été condamnée en 2018 par les autorités judiciaires iraniennes à cinq ans de prison sur des accusations d’espionnage, après avoir assuré la défense de jeunes femmes qui ont bravé l’interdiction d’enlever leur voile en public. 

Un an plus tard, elle est condamnée à 33 années de prison supplémentaires et 148 coups de fouet pour “propagande contre le système” et “incitation à la débauche”. Son crime ? Avoir défendu le droit des femmes, critiqué le guide suprême et protesté contre l’obligation du port du voile en Iran.

Sa peine est la plus lourde prononcée à l’égard d’un défenseur des droits de l’homme en Iran ces dernières années. Ce qui laisse à penser que le gouvernement renforce la répression. 

Le 11 août 2020, elle a entamé une grève de la faim pour demander la libération des prisonniers politiques dans son pays. Son état de santé s’est fortement dégradé depuis, elle serait en danger de mort selon la mairie de Paris. 

L’avocate avait déjà été emprisonnée entre 2010 et 2013 pour « propagande contre le régime ».

Le portrait de Nasrin Sotoudeh affiché sur la façade du siège du Conseil national des barreaux de France, à Paris, le 28 mars 2019. (DR)

Pétitions en ligne

Une pétition à l’initiative du Conseil national des Barreaux rassemble plus de 493 281 signatures dans l’intention de saisir le président de la République Emmanuel Macron afin d’exiger sa libération auprès de l’Iran. Une autre, lancée par le magazine féminin Marie Claire, rassemble 409 780 soutiens.

Signez ! La pression internationale pourrait jouer en la faveur de l’avocate. “La pression de l’étranger en faveur de Nasrin peut s’avérer utile, elle remet en cause les fondements juridiques de l’Iran et Téhéran n’aurait rien à gagner à s’attaquer davantage à sa personne”, a expliqué Karim Pakzad, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques.

Les pétitions

Libérez l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh ! [CNB]

Liberté pour Nasrin Sotoudeh [Marie Claire]

Les Alternatifs

Les derniers articles

Le japon invente des sacs comestibles pour protéger les cerfs

La ville de Nara au Japon a inventé des sacs comestibles afin de protéger les cerfs du plastique.

Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Les pays riches gonflent leurs financements climat. L’aide financière pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré, selon Oxfam.

Marche des fiertés en Turquie : ils risquent 3 ans de prison

Des étudiants risquent trois ans de prison pour avoir participé à un sit-in pacifique en Turquie.

Greenpeace prône un « ISF climatique »

Greenpeace propose d'instaurer un ISF climatique pour décarboner le patrimoine des plus riches.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :