Accueil Ecologie Réchauffement climatique : les Américains sont les plus sceptiques

Réchauffement climatique : les Américains sont les plus sceptiques

Selon une enquête du Pew Research publiée ce mardi, c’est aux États-Unis qu’on trouve le plus de sceptiques concernant le changement climatique.

À l’échelle mondiale, le sondage confirme que les personnes qui se considèrent du côté gauche de l’échiquier politique sont plus susceptibles d’être préoccupées par l’écologie que celles et ceux qui votent à droite.

Un fossé très marqué aux États-Unis, où 87% des Américains de gauche donneraient la priorité à la protection de l’environnement, même si cela devrait entraîner un ralentissement de la croissance économique, contre seulement 40 % des républicains.

Dans le reste du monde, l’écart est plus distinct. Parmi les électeurs de droite aux Royaume-Unis, 65% donneraient la priorité à la lutte contre le réchauffement climatique contre 84% pour ceux qui sont de gauche.

- Advertisement -

Soulignons tout de même que d’après ce sondage, les Américains se souciant de la crise climatique sont majoritaires. En effet, 63 % de la population déclare que le gouvernement Trump en fait trop peu pour l’écologie, et la moitié des personnes sondées estiment que le changement climatique est un problème majeur.

Une méfiance qui ne se limite pas qu’au réchauffement climatique

Selon cette même étude, seulement un Américain sur cinq ayant des opinions politiques de droite a déclaré avoir une grande confiance aux scientifiques, contre plus de six personnes sur dix à gauche.

Les Alternatifs

Les derniers articles

Le japon invente des sacs comestibles pour protéger les cerfs

La ville de Nara au Japon a inventé des sacs comestibles afin de protéger les cerfs du plastique.

Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Les pays riches gonflent leurs financements climat. L’aide financière pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré, selon Oxfam.

Marche des fiertés en Turquie : ils risquent 3 ans de prison

Des étudiants risquent trois ans de prison pour avoir participé à un sit-in pacifique en Turquie.

Greenpeace prône un « ISF climatique »

Greenpeace propose d'instaurer un ISF climatique pour décarboner le patrimoine des plus riches.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :