Accueil Condition animale Decathlon : 100.000 signatures pour une pétition demandant le retrait des articles...

Decathlon : 100.000 signatures pour une pétition demandant le retrait des articles de chasse

La pétition appelle l’enseigne à « revenir aux véritables sports » et cesser de vendre des articles de chasse.

Depuis 2018, une pétition interpelle le directeur général de Decathlon France pour qu’il retire les articles « chasse » de ses rayons. « Decathlon, une des plus grosses enseignes « sports & loisirs » au niveau mondial, participe à rendre la chasse acceptable socialement au même titre que n’importe quel sport ou loisir. Tuer ne peut pas être un sport ou un loisir », explique le naturaliste Pierre Rigaux, sur sa page Facebook.

Vendredi dernier, une dizaine de militants ont demandé au magasin de Saint Etienne Villars d’arrêter de vendre des articles de chasse. Le directeur du magasin n’a pas souhaité les rencontrer, disant qu’il avait ses convictions et eux les leurs. « Rappelons qu’il ne s’agit pas seulement de convictions ou de choix personnels, mais de millions d’animaux tués pour le plaisir. Les militants ont reçu beaucoup d’encouragements de la part des passants », précise l’environnementaliste.

L’occasion pour ses militants de relancer cette pétition, qui compte désormais plus de 100.000 signatures !

- Advertisement -

Pour signer la pétition : #Décathlon, supprimez vos rayons #chasse

1er courrier au patron de Decathlon en 2018 cosigné par une douzaine d’ONG

Courrier de Pierre Rigaux co-signé par Yann Arthus-Bertrand (Fondation GoodPlanet), Rémi Gaillard (Anymal), ASPAS, AVA, AVES France, France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes, Fondation Brigitte Bardot, Fondation 30 Millions d’Amis, GREEN, One Voice.


À l’attention de M. Michel Aballea,
Direction général de Decathlon France S.A.S
4 boulevard de Mons, 59650 Villeneuve d’Asq

Objet : demande de suppression des rayons « chasse »

Monsieur le Directeur général,

Nous nous permettons de solliciter votre attention sur l’opposition que rencontre l’activité « chasse » de votre enseigne auprès de nombreux clients non-chasseurs.

Il est choquant de constater qu’une grande enseigne de sport comme la votre, véhiculant un message de loisir, de partage et de santé, organise des « fêtes de la chasse » et autres événements promotionnels à l’occasion de l’ouverture de la chasse.

Notre démarche n’est pas dirigée contre la chasse en général, mais contre la promotion de cette pratique auprès des clients non-chasseurs qui fréquentent vos magasins, en particulier les enfants. Il ne nous paraît pas acceptable que vous puissiez continuer à promouvoir auprès d’eux une activité consistant à tuer des animaux pour le plaisir. Étant donné la renommée de l’enseigne Decathlon, vous avez une responsabilité envers ce jeune public.

Nous sommes bien conscients du fait que les produits « chasse » représentent une part importante de vos ventes. Vous avez déjà retiré de vos magasins les armes à feu (mais pas les munitions, ni les armes blanches, ni tout le matériel annexe). Nous souhaitons vous aider à poursuivre cette évolution vers un abandon de tous les articles de chasse.

Vous devez savoir qu’une réaction citoyenne s’organise pour inciter vos clients à se tourner vers vos concurrents qui ne vendent pas de matériel de chasse. Une pétition citoyenne incitant au boycott de Decathlon est en ligne (80 000 signatures à ce jour). Des actions citoyennes au long cours sont annoncées, qui doivent prendre la forme de campagnes sur les réseaux sociaux, d’information du public sous toutes les formes, y compris aux alentours de vos magasins, et d’actions médiatiques avec des personnalités publiques. Vous n’êtes pas sans savoir que la chasse est très impopulaire auprès des Français.

Comme vous l’aurez compris, notre démarche n’est aucunement dirigée contre votre enseigne. Notre objectif est d’accompagner son évolution vers des choix plus respectueux des animaux et plus en phase avec l’opinion des Français, majoritairement opposés à la chasse. Si Decathlon s’engage dans l’abandon de la vente d’articles de chasse, une communication positive sera faite pour faire connaître votre évolution en faveur du respect des animaux.

En espérant que vous saurez entendre notre demande, et restant disponible pour vous rencontrer, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur général, l’expression de nos respectueuses salutations.

6 Commentaires

  1. Ce n’est pas tant la chasse qui n’est pas un « sport », mais la manière cruelle dont elle est pratiquée… Et s’ils ne vont pas à decathlon, ils iront s’équiper ailleurs ; le coût leur importe peu… La chasse devrait être régulée, les animaux protégées… Pour que ça cesse d’être une curée….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Le japon invente des sacs comestibles pour protéger les cerfs

La ville de Nara au Japon a inventé des sacs comestibles afin de protéger les cerfs du plastique.

Financements climat : Oxfam dévoile les vrais chiffres

Les pays riches gonflent leurs financements climat. L’aide financière pourraient en réalité ne représenter qu’un tiers de ce qu’ils ont déclaré, selon Oxfam.

Marche des fiertés en Turquie : ils risquent 3 ans de prison

Des étudiants risquent trois ans de prison pour avoir participé à un sit-in pacifique en Turquie.

Greenpeace prône un « ISF climatique »

Greenpeace propose d'instaurer un ISF climatique pour décarboner le patrimoine des plus riches.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :